Emmanuel DESMAIZIERES Emmanuel DESMAIZIERES © DR

« Aménager des quartiers est un métier complexe et technique, c’est pourquoi nous nous sommes dotés d’une structure interne dédiée », expliquait François Bertière, le président de Bouygues Immobilier, pour justifier, en 2011, de la création d’UrbanEra, marque maison de l’aménagement mixte. Il ajoutait : « aujourd’hui, les élus comprennent que ces opérations d’aménagement nécessitent l’intervention d’aménageurs privés, avec leurs moyens, leurs compétences propres et leur capacité à monter des écosystèmes de partenaires innovants ».

Sept ans plus tard, et alors qu’Emmanuel Desmaizières est directeur général (depuis 2015), il s’agit de gérer les quartiers, en plus de les concevoir. « Il nous faut désormais réunir les bons outils et les meilleurs partenaires afin d’anticiper les évolutions (technologiques, économiques, démographiques et environnementales) à venir et animer la vie locale de ces quartiers dans la durée », explique le dg.

UrbanEra s’appuie ainsi sur six axes stratégiques :

• le pilotage et la mutualisation énergétique à l’échelle de l'écoquartier,

• le développement des mobilités et de services urbains de proximité,

• la mise en place de circuits courts autour du traitement de l’eau et de la valorisation des déchets,

• la mise en valeur de la nature en ville et de la biodiversité,

• le déploiement d’actions participatives à destination des habitants,

• l’attention portée au confort et à la qualité d’usage du bâtiment.

Le « développeur-opérateur urbain » a plus d’une dizaine de réalisations à son actif, dont IssyGrid (Issy-les-Moulineaux, Hauts-de-Seine), pionnier de la gestion énergétique connectée à l’échelle d’un quartier, l’écoquartier mixte de 6 000 habitants Ginko, à Bordeaux, Bercy-Charenton, à Paris, remporté en février dernier, où UrbanEra veut créer un « cluster des univers virtuels », ou encore, Cœur Université, à Nanterre (Hauts-de-Seine), quartier complexe qui doit relier l’axe historique de La Défense, l’Université Paris Ouest Nanterre et le grand ensemble des Provinces françaises, impliquant en outre la couverture d’un faisceau ferré. Pour Patrick Jarry, maire (DVG) de Nanterre, « Il s’agit de résorber une importante coupure urbaine héritée du passé, et d’y faire émerger un lieu de ville et de vie mixte. Un cahier des charges ambitieux, auquel Bouygues Immobilier a su répondre en proposant tout à la fois un processus maîtrisé et une offre originale ». Ce pôle de vie de 70 000 m2 accueillera ainsi logements, équipements, commerces, bureaux. « La démarche intégrée UrbanEra a permis de disposer d’une vision globale et cohérente du projet, respectant l’exigence de mixité et s’adaptant avec souplesse et réactivité aux évolutions demandées par la Ville et par l’aménageur », se satisfaisait l’élu.

18. nouvel horizon aÌ l est de la meÌtropole c ateliers234.som.arep bis

En février, UrbanEra a remporté la consultation du projet Charenton-Bercy initiée dans le cadre de l’appel à projets Inventons la Métropole du Grand Paris. Deux projets architecturaux emblématiques émergeront au cœur de ce nouveau quartier : une tour verte de 180 mètres de haut, avec une programmation hôtel et logements et disposant de 5 000 m2 de jardins suspendus, ainsi qu’un nouveau bâtiment mixte qui se tiendra sur l’actuel site du centre commercial de Bercy 2. © ateliers234.som.arep

Les 100 qui font la ville

Les 100 qui font la ville, un hors-série du magazine Traits Urbains

Suivez-nous