Christophe PEREZ Christophe PEREZ © DR

Imprégné d’intérêt général (titulaire d’un 3e cycle en aménagement du territoire après des études de sciences économiques, puis parcours professionnel dans le secteur des entreprises publiques locales), le directeur général de la Serm et de la SA3M à Montpellier milite pour la production d’une ville « aimable ». Christophe Pérez y ajoute volontiers l’adjectif « attractive », comme il l’a exprimé lors du Forum des projets urbains de la Méditerranée, le 28 septembre à Montpellier (cf. Traits urbains 99, page 58).

Montpellier attire en effet plus de 6 000 nouveaux habitants chaque année. « Cela nous engage à produire des milliers de logements, pour loger tous les Montpeliérains - 30 % de social et 20 % d’abordable –, des logements qui permettent d’assurer un parcours résidentiel mais qui soient aussi une alternative à la maison individuelle, avec des espaces partagés… », à développer les mobilités, à soigner la mixité fonctionnelle… Une ville « aimable » est respectueuse de l’environnement – les deux tiers de l’espace métropolitain sont laissés à la nature – mais c’est aussi une ville « productive », qui offre des emplois, tient à souligner l’aménageur. Une illustration en est donnée dans le projet Cambacérès, celui de « la ville du 21e siècle » : autour de la nouvelle gare TGV Sud de France, ce quartier agrégera des établissements d’enseignement supérieur, des entreprises du numérique, des logements, des bureaux, des équipements, des services, et une Halle French Tech qui lui servira de catalyseur.

2 CAMBA Xdga mogere VA bis

Cambacérès, quartier de l’innovation numérique. Au premier plan, la gare TGV Sud de France. © XDGA

Les 100 qui font la ville

Les 100 qui font la ville, un hors-série du magazine Traits Urbains

Suivez-nous